SHIPPING WITHIN 24 HOURS - EUROPE DELIVERY
Cart 0
  • My cart is currently empty.

6 astuces pour cuisiner Zéro Déchet

Comme vous le savez chez Klow, nous nous engageons à adopter un mode de vie plus durable. Nous avons été inspirés par des gens incroyables, et c'est pourquoi nous voulons aussi vous présenter des êtres humains merveilleux du monde entier qui ont changé leur mode de vie pour protéger la planète.

Cette semaine, Klow reçoit Camille du blog camilleselance pour nous parler zéro déchet. Après avoir adopté ce mode de vie pendant plus de 3 ans, elle nous livre ses conseils pour apprendre à cuisiner sans gaspiller.

 

Le Zéro Déchet est une démarche visant à réduire progressivement la quantité de déchets que l’on met chaque jour à la poubelle. Cette démarche va bien au-delà du recyclage. En effet, en Zéro Déchet on ne cherche pas à savoir “comment recycler” un déchet mais “comment l’éviter”. Le meilleur déchet est donc tout simplement… celui qu’on évite de produire.

Véritable boîte à outil intellectuelle, le Zéro Déchet pousse à trouver des alternatives durables aux emballages et autres objets jetables du quotidien. Évidemment, on ne “devient” pas Zéro Déchet du jour au lendemain car cela nécessite de changer certaines de ses habitudes. Une bonne technique pour adopter peu à peu de nouvelles routines est de procéder par étapes, et selon ses affinités. Vous pouvez par exemple adopter une démarche Zéro Déchet dans la salle de bain, au bureau, en voyage, etc. Mais l’une des façons les plus efficaces de réduire vos déchets passe par la cuisine.

 

1. Favoriser l’achat en vrac

Les emballages représentent une quantité vraiment importante de ce que nous jetons à la poubelle. Quand on y réfléchi, on achète des produits dont on va immédiatement jeter une partie en rentrant chez soi. On jette donc littéralement son argent à la poubelle !

Même si un certain nombre de nos emballages peuvent être recyclés, une bonne partie termine malheureusement directement à la poubelle faute de pouvoir être correctement triée (pots de yaourts, etc.). De plus, si certains emballages se recyclent bien (papier, carton, verre), d’autres ont une très mauvaise “recyclabilité”. Ainsi, le plastique se recycle “au mieux” une fois mais termine ensuite en décharge ou dans un incinérateur.

En tant que consommateurs nous sommes de plus en plus “avertis” et changeons nos façons de consommer (de consommateurs, nous devenons "consomm’acteurs"). Si vous avez le choix, privilégiez ainsi les magasins proposant du vrac. Les magasins bios ont généralement une belle offre de produits salés (riz, pâtes, farines), ou sucrés (céréales, café, cacao, sucre). Il existe également des enseignes 100% vrac (Day by Day), et de plus en plus d’épiceries locales et zéro déchet voient le jour. Un autre excellent moyen de faire vos courses en vrac est d’aller au marché. Nos petits commerçants acceptent régulièrement et avec grand plaisir de nous servir directement dans nos propres sacs en tissus (pour les légumes), bocaux (tout ce qui est solide, comme le fromage, crème, viande et poisson etc..) et panier. 

Si vous n’avez pas la possibilité de faire vos courses en vrac, et que le supermarché ou le drive restent votre unique solution, n’hésitez pas à privilégier les emballages en carton, en métal ou en verre plutôt qu’en plastique. L'idéal est d'acheter les quantités nécessaire à notre consommation.

 

 

2. Revenir aux bases

L’une des façons les plus efficaces de faire du Zéro Déchet en cuisine est d’acheter vos ingrédients de base en vrac, et de cuisiner vous-même vos plats. Plutôt que d’acheter une pizza au rayon surgelé, fabriquez votre pâte (promis, c’est très simple !), utilisez un fond de sauce tomate que vous avez cuisinée et mise en conserve l’été dernier, ajoutez les légumes que vous avez trouvés sur le marché… Cela prend plus de temps, mais coûte au final moins cher et le goût est tout simplement incomparable !

Pour un apéritif Zéro Déchet, faites votre propre houmous à partir de pois chiches achetés en vrac, cuisinez des crackers avec une pâte maison et du fromage que vous aurez râpé vous-même, prenez des légumes de saison et des dés de fromage achetés chez le fromager, etc. Il suffit parfois de trois fois rien pour faire un apéritif original et qui aura du goût !

 

3. Privilégier le durable plutôt que le jetable

Dans votre cuisine, n’hésitez pas à remplacer peu à peu vos objets jetables par des objets durables. Dehors les gobelets, les pailles et autres couverts en plastique ! Ils se remplacent facilement par des couverts lavables classiques qui ont un impact écologique bien plus faible. Vous pouvez remplacer votre rouleau d’essuie-tout par des torchons ou des serviettes en tissu. Privilégiez les ustensiles durables dans des matières non toxiques (bois, inox). Nos objets seront plus durables (et nous coûteront donc au final moins chers sur la durée), mais en plus, votre cuisine sera bien plus belle.

 

 

4. Cuisiner Zéro Déchet et sans gaspiller

En anglais, “Zéro Déchet” se dit “Zero Waste”, ce qui signifie également “Zéro Gaspillage”. Pourquoi jeter vos restes de nourriture alors qu’on peut trouver sur internet tout un tas de recettes pour les accommoder ? Inutile de jeter vos yaourts aussitôt la date limite de consommation atteinte, ils se conservent très bien plusieurs jours au-delà.

Pour éviter le gaspillage, il est également possible de manger une quantité de choses que l’on met habituellement à la poubelle. Ne jetez plus vos fanes de radis, mais faites-en un délicieux velouté ou un très bon pesto maison. Vous avez l’habitude de ne consommer que le blanc de vos poireaux ? Quel dommage, le vert ferait une très bonne soupe ou une délicieuse tarte. Le pain durcit fera un excellent pain perdu, ou une très bonne chapelure. On peut même faire des muffins avec la peau des bananes (à condition qu’elles soient bios) !

 

5. Trouver une solution pour composter

Les biodéchets (restes alimentaires, déchets de cuisine) représentent près d’un tiers de nos poubelles ! L'idéal est de trouver une solution pour composter ces déchets car ils peuvent produire un engrais de haute qualité. Il existe diverses solutions, que l’on habite en maison (composteur de jardin), ou en ville (composteurs partagés, composteurs d’appartements). Dans certains pays, ces biodéchets sont récoltés dans des poubelles spéciales, tout comme les poubelles de recyclage. Le compost ainsi produit par les villes est ensuite revendu aux agriculteurs locaux. Cela permet de créer toute une économie locale, circulaire et vertueuse.

 

6. Privilégier les produits locaux et de saison

On s’intéresse généralement au Zéro Déchet pour des raisons écologiques : on souhaite réduire son propre impact environnemental, laisser une planète plus propre pour nos enfants, etc. On est alors parfois confronté à des équations insolubles dans le choix de nos achats : comment choisir entre des haricots en vrac mais qui viennent du Pérou, ou des haricots qui viennent de France mais qui sont emballés ? Mais il ne faut pas tomber dans le piège unique selon lequel le zéro déchet est uniquement lié à nos emballages. Le transport de nos denrées alimentaires peut lui aussi cacher un impact écologique bien plus lourd. Lorsque nous le pouvons, il est bien de privilégier plutôt des légumes de saison et des produits locaux qui n’auront pas fait plusieurs fois le tour de la planète pour atterrir dans nos assiettes. Renseignez-vous sur la provenance de vos fruits et légumes et essayez de regarder si vos commerces locaux ont des partenariats avec des petits producteurs que vous pourrez aussi soutenir à votre manière. Autant lier, l'utile à l'agréable, non ? 

 

Au final, l’important dans cette démarche est d’y aller progressivement, à votre rythme. Vous ne changerez peut-être pas toutes vos habitudes d’un coup de baguette magique, mais l’important, c’est de faire quelque chose, même un petit quelque chose, en toute bienveillance avec soi-même. Alors, vous aussi, vous êtes tentés par le Zéro Déchet en cuisine ?

 

Leave a comment

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site internet. En naviguant sur ce site internet, vous acceptez notre utilisation de cookies.